2014

Le code de l’art

Le retour des crapauds fous

Le grand siphonnage des biens communs

Avec le rêve de libérer le code de la matière

Quelle licence pour un blog ?

Rappel aux nationalistes de tout front

De la gouvernance de demain à Edward Snowden

Pour en finir avec la Net dictature

Le non-marchand asymétrique

Mediapart n’est pas mort

Facebook, un site trop sucré

Je ne suis pas propriétaire de mes œuvres

La propriété (même d’un livre) entraîne la violence

Un commoniste est un pacifiste

Le Net rend plus con que la TV

Le restaurant comme preuve de la possibilité du non-marchand

Le Net reflète les maux du monde

Le don libère et réjouit

Le fou n’est peut-être pas celui qu’on croit

Don’t feed the platforms

Partages marchands : un business plan n’est pas une théorie

La démocratie, c’est le partage non-marchand

Le commonisme implique un double-flux

Le net devait sonner la fin du capitalisme

C’est beau le crowdfunding, mais c’est une arnaque de plus

Le crowdfunding n’est qu'un greenwashing financier

Écrire un texte aussi suppose des coûts

La neutralité du Net, mauvais combat

Quand on ne veut pas comprendre la déconnexion… parce qu’on vit de la connexion

Le Net n’est pas blanc ou noir

Un livre n’a pas d’adresse, l’après-Web non plus

Des données vivantes pour un Web vivant

Trois scénarios catastrophes pour la gestion des biens immatériels

La métaphore du Net et du château

Les bits doivent remplacer le PIB

La légalisation des échanges non-marchands est-elle constitutionnelle ?

Digital burn-out : le problème, c’est les autres

Boycottons Le Parisien

Quel est le prix de votre connerie ?

Apple invente la menotte électronique

La fin de l’artisanat numérique

Les Spartacus du Net

Wikipedia : quand la fin du web libre se donne en spectacle

Wikipédia est devenu un astre mort, sur lequel règnent des fantômes

Ce qui manque au blog ou la révolution littéraire

L’arnaque à la réputation

Sans gouvernance Internet devient une dictature

Aux ordinateurs romanciers, je préfère Ayerdhal

2015 | Sommaire | 282 K signes